The northem light.

Publié le par carno-fishing-report

The northem light.

Salut à tous, encore une fois le traditionnel merci pour avoir lu mon précèdent article sur les grosses perches. Aujourd'hui je vais vous parler matériel. En tant que testeur pour la société French touch Fishing qui distribue la marque Reins en France, voilà plus d'un an que je teste une canne, la northem light quatre brins de chez hookers, marque française créée et développée au sein des locaux parisiens de chez FTF.

 

The northem light.

Le test d'une canne ne se fait pas en trois sorties mais bien sur une saison complète sur différents secteurs et poissons.

C'était pour moi un réel challenge de tester une quatre brins, elles sont souvent mal vue des pêcheurs qui préfèrent des monos brins plus tactiles et fiables selon eux...J'avais les mêmes à priori sur ce type de canne.J'ai vite changé ma façon de penser. Créée et destinée aux pêcheurs urbains français, ceux qui ont l'habitude de prendre les transports en communs ou le scooter. J'ai donc pris énormément plaisir à pousser cette canne dans ses retranchements et à jouer le jeu d'une canne passe partout.

The northem light.

La northem light est aussi décliné en deux brins, la première chose qui m'a frappé entre les deux modèles c'est que l'action est identique malgré les quatre éléments.

 

La northem light est une canne de 2m10 pour une puissance donnée de 0,9 12 grammes, on peut donc la ranger dans la catégorie des cannes light pour des pêches finesses. Avec un petit moulinet en 1000 et une tresse fine de 6 livres c'est la panard. Légère et tactile avec ses quatre brins je n'ai eu aucun problème à ressentir d'infimes touches d'un éventuel sandre éduqué ou même d'un bass peu mordeur. L'action de la canne est médium light donc ML, assez souple d'action sur le scion pour éviter de déchirer la gueule de nos prédateurs préférés comme la perche ou le sandre, elle garde néanmoins une réserve de puissance sur sa moitié assez incroyable pour brider un éventuel jolie poisson (bar, vieille, brochet).

 

The northem light.
The northem light.
The northem light.

J'ai voulu la pousser dans ses retranchements à la limite de la casse, oui on me demande de tester je teste.

Son action permet de pêcher avec un grand panel de leurres. Petits poissons nageurs (minnow, crank) aucun soucis, en top water sur des petits stick bait c'est un régal. Mais là ou j'ai vraiment apprécié pêcher avec cette canne, c'est sur des pêches tactiles, au petits leurres souples à gratter que ce soit en drop shot ou sur tête plombée en passant par le plomb palette.

The northem light.
The northem light.
The northem light.
The northem light.

En mer du bord elle permet de pêcher du rock fishing au pêche finesse du bar et de la vieille. J'ai poussé le truc à lui mettre des têtes plombées de 15 grammes à la volée sur des plateaux rocheux sur la vielle, elle n'a pas bronché d'un poil même sur des vieilles d'1k5 à 2k . Au contraire c'est carrément devenu un kiff personnel de prendre des poissons puissants sur des cannes light (question de point de vue à mon sens). C'est la qu'on peut voir ce qu'une canne à dans le blank et si elle tient la route est le temps. Il faut savoir qu'une canne vieillit en fonction de votre utilisation, les qualités de blank et des matériaux utilisés se révèlent donc très importants. Pour la northem light rien à dire, avec une utilisation très intensive de celle-ci, elle garde toute ses qualités et compte déjà un bon palmarès :

Sandre jusqu'à 70, perche 40++, vieille de toutes tailles, gros black, lieux jaunes, carpe, ide et enfin quelques bars jusqu'à 50 cm.

 

The northem light.
The northem light.
The northem light.
The northem light.
The northem light.
The northem light.

Au fil de mes vadrouilles en France elle m'accompagne maintenant partout, elle est rangée dans un fourreau vendu avec en néoprène zippé avec quatre compartiments séparés, c'est vraiment pratique dans le sac à dos quoi qu'il se passe.

En eau douce sur des têtes plombées de 5/10grammes avec des petits leurres souples en ¾ pouces c'est également une merveille ; j'ai pris beaucoup de plaisir à me balader avec, à la recherche de belles perches ou de sandres lorsqu'ils sont focalisés sur des proies de petites tailles, généralement aux périodes estivales (moins de 10 cm).

J'ai également pris plaisir à pêcher en drop shot sur des grammages léger l'hiver, sur des perches peu actives. Elle me permet vraiment d'animer lentement avec précision de par son action de pointe souple. Comme je vous l'ai dit plus haut dans l'article, ces pêches tactiles nécessitent souvent des cannes assez pointues sans section qui séparent le blank. Je peux vous garantir que pour une quatre brins, elle garde le même nerf conducteur qu'une mono brin, c'est à dire que le ressenti de touche, à mon goût, est identique.

The northem light.
The northem light.

Vous pêcheurs qui galérez à vous balader avec vos cannes dans le métro ou dans une petite voiture, cette canne vous est destinée, de plus, quand on a peu de temps à pêcher et qu'on doit s'équiper léger (après le boulot, ou le temps d'une heure), c'est toujours pratique d'avoir une quatre brins à portée de main.

Pour la trouver dans le commerce, il vous suffit d'aller voir le site internet de la société French touch Fishing qui sera mieux habilitée à vous répondre que moi.

Voilà les amis, au plaisir de vous rencontrer au bord de l'eau.

The northem light.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article